Position des médecins de la MSP d’Hauteville concernant la campagne de dépistage massif organisée par la Région et déclinée au niveau des communes.

Depuis le début de l’épidémie la maison médicale d’Hauteville a mis en place un ensemble de protocoles visant à informer et à protéger la population.

Dès le début nous avions compris l’importance des gestes barrière et mis à disposition des patients contaminés des masques indisponibles sur le marché.

Chaque patient contaminé a été suivi par son médecin jusqu’à sa guérison de même que les personnes partageant le domicile du patient infecté.

A ce jour, en dehors des EHPAD nous n’avons pas enregistré sur notre territoire de surmortalité pour les patients suivi à la maison de santé.

Les médecins de la maison de santé ont décidé de ne pas participé à la campagne de dépistage massif organisée par la commune et ceci mérite des explications.

Afin d’informer notre patientèle il importe de rappeler quelques notions simples pour lesquelles la communauté scientifique fait consensus :

Les différents tests.

- le test dit PCR par prélèvement naso-pharyngé est actuellement le test de référence. Il est pratiqué pour toutes les personnes présentant une symptomatologie évocatrice de covid. Sa fiabilité est de l’ordre de 95% lorsque le test est effectué dans les 7 premiers des symptômes. Ce test est également effectué aux sujets dit contact c'est-à-dire aux personnes ayant rencontré le patient contaminé dans les 48 h qui ont précédées les symptômes. Pour les personnes vivant sous le même toit que le malade ces test sont effectués immédiatement et 7 jours après.

-le test dit antigénique se fait aussi avec la même technique de prélèvement mais sa fiabilité est bien moindre et n’est donc proposé à ce jour qu’aux patients présentant des symptômes depuis moins de 4 jours. Jusqu’à maintenant ce test n’était proposé aux patients contact. Cependant dans un avis du 28 novembre 2020 la Haute Autorité de santé a élargi les indications de ce test pour les personnes contact dans les mêmes conditions que pour le test PCR. Ce test peut aussi être utile dans les situations de cluster comme les universités et les EHPAD. Il convient aussi de rappeler que ce test n’est pas recommandé chez les plus de 65 ans et les personnes porteuses de pathologies graves car les faux négatifs sont très importants (environ 20% des patients symptomatiques).

- le prélèvement sanguin dit test sérologique permet seulement de savoir si une personne a été contaminée un jour par le covid 19 sans préjuger quant à l’ancienneté de la contamination. Il a peu de place dans le dispositif.

La campagne de dépistage massif organisée par la Région repose sur le test antigénique et vise à tester des personnes sans symptômes. Les données actuelles montrent que les faux négatifs, c'est-à-dire les patients porteurs du virus avec test antigénique négatifs sont très nombreux.

Voici un exemple constaté par le professeur Laurent  responsable du centre de dépistage aux Hospices civils de Lyon.

Il prend l'exemple du cluster de l'école centrale de Lyon. Sur un échantillon de test sur 500 personnes, 101 tests se sont révélés positifs en PCR... et seulement 54 en tests antigéniques. "Cela veut dire que sur les 446 déclarés négatifs (avec les tests antigéniques), 46 avaient le covid mais pensaient ne pas l'avoir...", poursuit le Professeur lyonnais.

Enfin, dans un objectif de santé publique ces tests seraient utiles à condition d’être renouvelés 7 jours après le précédent pour les mêmes personnes. Car négatif ce jour il sera peut être positif le lendemain.

 

A la lumière de ces données scientifiques et épidémiologiques, les médecins de la Maison de santé considèrent que cette campagne de dépistage est susceptible d’être contre-productive.

Néanmoins prenant acte de cette campagne menée avant les fêtes de Noël dans des délais incompatibles avec sa mise en œuvre dans les règles de l’art, nous invitons toutes les personnes testées négatives à ne pas relâcher la prévention par les gestes barrière et à ne surtout pas considérer qu’ils puissent exposer sans risque leur famille. Nous invitons la population à poursuivre les recommandations émanant de la communauté scientifique et étrangères à toute autre considération.